Depuis  l’automne 2008 l’association a invité une douzaine d’intervenants en conférence, atelier, stage. 

Il s'agit d'experts en philosophie indienne, de swamis (védas, ayurvéda, védanta, S’ankara, Bhagavad Gita), de spécialistes en langue sanskrite, comprise comme un « yoga à part entière », ou encore  de  praticiens et chercheurs en méditation, nidra, nada, pranayama,  « pleine Conscience ».

Au-delà du domaine du yoga, d’autres  chercheurs de vérité, du monde de la psychologie spirituelle, qui posent les grandes questions de l’infinitude, du qui suis-je, de l’unité , de nos peurs vis-à vis d’elles, sont venus aussi nourrir cette grande quête de la  Connaissance de soi , de notre vraie nature, par leurs réflexions et propres découvertes. Enfin des musiciens  indiens ont contribué par leurs concerts à sensibiliser notre oreille et notre cœur aux sons du sitar, du tablas, ...

Nous tenons à rester ouverts au débat d’idées et aux préoccupations de nos contemporains même si les textes fondateurs forment le socle de la compréhension des différents yogas. La question de l’écologie par exemple,  si brûlante de nos jours, merveilleusement  abordée par le sage Pierre Rabhi dans « Un manifeste pour la terre » est dès l’époque védique essentielle :  les hymnes du Rig Véda la traite de façon poétique et très complète.

Situer le  yoga  entre science et conscience, entre tradition et contemporanéité, tel est le dessein de notre association, fidèle en cet objectif  à  Shri MAHESH  qui sut si bien s’entourer, de médecins, d’artistes, de sanskritistes, de psychothérapeutes, de scientifiques, de chercheurs, de swamis et les inviter pour nous ouvrir au multiple des formes et nous confirmer dans le Un de notre identité profonde, le  Soi de tous les êtres.


Yves Baudron
Dès l’âge de 16 ans, Yves baudron entre en contact avec la spiritualité hindoue (Ramakrichna – Vivekananda). Il étudie le sanskrit et la philosophie védantique (première traduction de la Bhagavad Gîtâ à 20 ans).

Actuellement retraité du Ministère de l’agriculture, il fut enseignant à l’Ecole Supérieure d’Horticulture (ENSH) de Versailles, puis affecté au laboratoire de recherches de l’Ecole Supérieure du Paysage (ENSP). Il est membre permanent de la Mission Râmakrichna (organisation caritative indienne gérée par des moines) ainsi que membre du Centre Védantique de Gretz (Seine et Marne) à l’animation duquel il participe.

Depuis 1995, il est responsable du cours de sanskrit et de philosophie indienne. L’originalité de cet enseignement réside dans l’esprit qui l’anime. En effet, celui-ci est ouvert à tous, aucun pré-requis, aucune sélection ne sont de mise, seule compte la motivation et comme en Inde, cette étude est considérée comme un yoga à part entière.

Il est membre également de plusieurs autres associations horticoles et apicoles. Yves Baudron, loin de cloisonner ses passions, semble les faire interférer avec la même magistrale pédagogie qui allie l’humour à une grande écoute et qui transmet des connaissances rigoureuses passées au crible de sa propre expérience. C’est ainsi qu’il arrive à rendre accessible des domaines et notions difficiles telle la grammaire sanskrite et l’interdépendance de toutes les formes de la vie.



Jagdish Bhutada
Le Docteur Jagdish BHUTADA, originaire de Pune (près de Bombay), est un médecin ayurvédique spécialiste du panchakarma. Il exerce sa spécialité dans les centres de Kaivalyadhama à Bombay et à Lonavla.

Il fit ses études à l’université de Pune où il obtint ses diplômes (BAMS ) maître en Ayurveda et (DCP) spécialiste du Panchakarma. Il y ajouta un titre de Snatak ayurvédique (acquis selon les méthodes traditionnelles de gurukula). Lors des 15 dernières années, il ne cessa d’exercer sans relâche à travers le monde, partageant ses connaissances et son expérience dans la science de l’Ayurvéda. C’est ainsi qu’il  se rendit aux Philippines, en France, en Hollande, en Australie, en Espagne, en Autriche, en Nouvelle Zélande, au Portugal, de même qu’en Chine.

Son but est de répandre la connaissance de l’Ayurvéda et la prévention des maladies, basée sur les principes ayurvédiques, au travers de stages, d’ateliers et de conférences. Sa personnalité rayonnante et joyeuse, son infatigable énergie au travail, le cœur toujours léger, inspirent tous ceux qui participent à ses stages ou ateliers, car ils voient en lui un témoignage vivant  des bienfaits de cette science.





Marc-Alain Descamps

Marc-Alain Descamps est psychanalyste, professeur de psychologie et de Yoga. Il a été initié en Inde au Shivaïsme non-duel du Kashmir, lors de ses nombreux voyages en Orient , dont dix en Inde,  se passionne pour la spiritualité et l'étude des mystiques. 

Il est auteur de nombreux ouvrages  parmi lesquels Corps et  Extase  (Edition Guy Trédaniel, 1992),  La maîtrise des rêves ( édition universitaire, 1983),  le rêve éveillé, Bemet-Danilo  (collection  Essentialis, 1999),  les thérapies transpersonnelles (dans la même collection, 1999),  Marie-Madeleine Davy ou la liberté du dépassement (édition Le Miel de la Pierre, 2001) ;  les témoins de la lumière (Trismégiste, 2002) ;  Connaissance de soi, perspectives non-duelles  ( édition Altess, 2005) ;  Pèlerin de l’absolu  (Editions  Trismegiste, 2007) ; Comprendre ses  rêves et les diriger (édition  Dangles, 2006) ; Histoire du Hatha-Yoga (éditions  Almora, 2011).

 Il a animé en 2010 pour Yogarasa une conférence avec un film sur  «  Les Maîtres Rêveurs » où il exposa l’exploration que des sages, des Initiés et des scientifiques ont mené pour nous, de la voie du REVE ; du REVE EVEILLE de Robert Desoille à Carlos Castaneda. 
Cette conférence fut suivie le lendemain par un atelier animé par Alain-Descamps "VIVRE SES REVES AU LIEU DE REVER SA VIE" lui-même conclu par une pratique de Yoga Nidra.






DO-Ji

Qui est Thay Doji Thich Dao Tri ?
Né en occident dans une famille de tradition chrétienne, devenu moine de la tradition Bouddhique du zen Rinzai depuis 1985. 
A suivi l’enseignement de Shodo Harada Roshi au monastère de Sogen-Ji de 1984 à1993 et celui du VénérableThich Nhat Hanh de 1993 à 2003 au village des Pruniers.
Il participe au dialogue entre les différentes traditions religieuses. 








Marie de Hennezel

Co-fondatrice des soins palliatifs en France, psychologue et auteur de « La mort intime», « Nous ne nous sommes pas dit au revoir », « La chaleur du cœur empêche nos corps de rouiller", "Sagesse d’une psychologue" et de « Une vie pour se mettre au monde » en collaboration avec Bertrand Vergely.

Marie de Hennezel a animé, en 2011, une conférence et un atelier: « Vieillir peut être une chance et une ouverture». Les quatre thématiques suivantes ont été abordées et quelques exercices proposés:

  • Quelles sont nos peurs et nos questions face à  notre avancée en âge ? Quelle image avons‐nous du vieillir, de la vieillesse et du grand âge ?
  • Les stratégies et les clés du bien vieillir.
  • Sur quelles ressources pouvons‐nous nous appuyer ?  
  • Qu’est-ce qui en nous ne vieillira pas ?





 Lav sharma
Né à New Dehli, dans une famille de musiciens et de médecin ayurvédique, reçut très tôt  une initiation à la musique traditionnelle (sitar) et aux massages.
Puis il fit la formation complète de professeur de yoga à Kaivalyadhama (Lonavla), centre de formation et de recherche de Yoga et d’ayurvéda, et après l’obtention de son diplôme, devint professeur formateur au sein de ce même centre prestigieux de renommée internationale.
En 1988, il vint s’installer en France, à Grenoble où il créa une école de yoga "Yaganjali" qui compte aujourd’hui 250 élèves. Il exerce parallèlement à Tapovan (Paris) en tant qu’enseignant formateur. Son activité musicale, non seulement le conduit à enseigner le nada yoga mais  également à se produire  de temps à autre en concert.
Entièrement bilingue, Lav Sharma offre à un public occidental un enseignement de  hatha-yoga traditionnel très complet  avec une grande générosité  et décontraction. Le yoga du son qu’il propose à différents moments du travail postural rend ce dernier plus léger, plus aisé, et  crée une atmosphère de joie et d’unité entre les différents participants.

Pour Yogarasa, conférence en 2012  « les différentes voies du yoga » avec une démonstration de Nada yoga à travers le sitar et la voix.  Un atelier d’une journée et demie de hatha yoga selon la tradition de Kaivalyadhama (Lonavla) enrichi par le yoga nada et l’ayurvéda.

Il est prévu qu' il vienne au printemps 2014 pour accompagner et traduire  Tiwariji , un des plus anciens responsables du centre de Kaivalyadhama, disciple direct de son fondateur Swami Kuvalyananda et grand enseignant du pranayama et de la philosophie indienne (Patanjali, Bhagavad Gita).




Swami Veetamohananda

Moine de l’ordre de Ramakrichna, s’est soumis pendant sa jeunesse et sa formation en Inde, (9 ans de grand séminaire) à la discipline très stricte des yogas (karma yoga, bhakti yoga, râja yoga et jñâna yoga), à l’étude du sanskrit, du chant et de la musique traditionnelle indienne (flûte, harmonium et tabla). Son art musical s’exprime particulièrement dans les mantras chantés et les chants dévotionnels.

Depuis 1994, il dirige le centre Védantique Ramakrichna de Gretz, dans l’est de la région parisienne. Il est le 3ème swami à accomplir cette tâche. Il a pu tisser de belles relations entre l’Orient et l’Occident en étant membre du comité inter-religieux monastique (DIM) au sein duquel il participe aux différents programmes pour la paix et l’harmonie.

Il y donne témoignage de l’antique sagesse de l’Inde : « Ekam sad viprâ bahudhâ vadanti »  Rig-Véda, « La vérité est une, les sages en parlent de façons différentes ».

Il est régulièrement demandé, en France et dans divers pays européens ainsi que sur d’autres continents pour animer conférences et ateliers, dont le thème touche essentiellement à la pratique du yoga dans la vie quotidienne. Il anime volontiers des méditations guidées et des mantra-kirtans (méditations chantées et guidées). Voici l’emblème et  la devise de l’Ordre de Ramakichna : « Atmano mokshârtham jagad-hitâya ca », « Pour la libération personnelle et le bien du monde ».





Jacques Vigne

Le docteur Jacques Vigne est psychiatre de formation, il a étudié  au CHU St Antoine de Paris. Depuis 25 ans, il fait des recherches en Inde. Il pratique personnellement dans la lignée  de l’enseignement de la grande sage bengalie Mâ Ananda Mayi et de son disciple Swami Vijayananda, qui était médecin français comme lui, et qui a pratiqué continûment pendant 60 ans dans les ashrams de Mâ,  y compris 18 ans de solitude dans l’Himalaya. Nombre d’occidentaux  se plaignaient de perturbations que leur causaient leurs émotions auprès de Vijayananda, ce dernier conseillait de travailler sur « le retour au corps » . Et c’est précisément le champ de recherche de Jacques Vigne qu’il approfondit par l’expérience et par la compréhension scientifique, Vipassana, (Goenka, Jon Kabat-Zinn) et par la Raja-Yoga. Il relie ces deux approches d’observation et de concentration qui représentent les deux piliers de la méditation complémentaires l’un à l’autre. 

Il a vingt d’expérience, lors de tournées en Europe dans l’enseignement de la méditation, qu’il propose à un public très varié  et qu’il nourrit d’année en année de ses recherches.

Il  anime en outre nombre de conférences sur la non-violence et autres caractéristiques émanant des cultures indienne, bouddhiste, plus largement védique qui font un pont entre la spiritualité de l’Inde et la psychologie occidentale, ou bien lors de  la parution de ses nombreux livres. On peut citer entre autre chez Albin Michel  Le Maître et le  Thérapeute ;  le mariage intérieur ; la mystique du silence  ; Eléments de psychologie spirituelle ; Soigner son âme (collection Espaces Libres), ....

Il a traduit de nombreux textes en relation avec  Mâ , Vijayananda et le Swami Ramathirta, « le soleil du Soi » et l’Ashtavakra Gîtâ  (Acarias).

Il est venu à plusieurs reprises à Nantes. En mars 2009, il y fit une conférence ayant pour thème « corps vécu, méditation et yoga » suivie d’un stage « entre vipassana et yoga » et en décembre 2010 y anima un stage de trois jours "méditation, raja-yoga et yoga-nidra", suivi d’une conférence « la pensée de Gandhi  et la psychologie de la non-violence ».

Les méditations proposées par Jacques sont solidement fondées sur la tradition. Il apporte en plus des explications précises par rapport aux liens avec la psychologie et la neurologie moderne, avec son regard de médecin psychiatre et il utilise aussi l'imagerie qui favorise la transmission pédagogique. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, notamment Guérir l’anxiété (Le Relié), Ouvrir nos canaux d’énergie par la méditation (Le Relié) et Le mariage intérieur (en réédition au Relié), rencontrer Jacques est l’occasion de mieux comprendre les liens entre Orient et Occident et d’aborder des pratiques concrètes à la fois simples et profondes dans les liens que tissent le corps et l’esprit.